36ème Café de la médiation "La médiation pour mieux vivre tous ensemble…" – Jeudi 25 septembre de 18h à 19h30 à l’ICP

Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation
36 ème Café de la Médiation
IFOMENE

Jeudi 25 septembre 2014
De 18h à 19h30 précises – En salle B01

La Médiation pour mieux vivre
tous ensemble
Inter générations … Nécessités de la vie !

Avec
Marthe Marandola
Médiatrice diplômée, formatrice, coach, journaliste scientifique et co auteure avec Geneviève Lefebvre de "Cohabiter pour vivre mieux","L’intimité ou comment être vrai avec soi et l’autre".
et
Martine Murer
Médiatrice familiale diplômée d’Etat, responsable association Ile de France Médiation et Formation, membre du bureau de l’APMF.

Muriel Picard, Responsable de la formation au Diplôme d’Etat de Médiateur familial IFOMENE animera la réunion avec Laurence Villeneuve

Beaux-parents/beaux-enfants (familles recomposées)…
Parent « solo » et jeune adulte…
Colocataires…
Parents âgés et jeunes…
Retraités ou membres d’une même famille, de différentes générations….

Suite à des ruptures (divorces, séparation, maladie, décès) ou à un désir de solidarité, de plus en plus de personnes, sont appelées à travailler ou à vivre ensemble.

Proximité et promiscuité, voisinage et frictions, différences et divergences ?
ou
Proximité et rencontre, voisinage et échange, différences et enrichissement?

Comment organiser les différences de mode de vie, équilibrer la place, les rôles et les devoirs de chacun ? Comment en parler et surtout échanger sur ces sujets sans tomber dans la polémique stérile ? Comment mieux travailler ensemble ?

La médiation aide efficacement à l’élaboration de « contrats de vie » pour aider à surmonter au quotidien les écueils du mélange des générations, de culture, de comportements et d’objectifs.

IFOMENE ICP 21, rue d’Assas, 75006 Paris
(Entrée : 5 €, gratuite pour les étudiants de l’ICP)
Inscriptions préalables à : mediation.ifomene@icp.fr
http://www.icp.fr

"Pour une médiation volontaire et de libre accès"

 

A l’occasion de son colloque National à Limoges le 14 octobre dernier, la Fédération Nationale des Centres de Médiation a communiqué à la presse son point de vue sur la question du caractère obligatoire du recours à la médiation.

"Pour une médiation volontaire et de libre accès"

Dans une Europe conduisant une politique volontariste de développement de la médiation, la France doit poursuivre et intensifier ses efforts. En ce domaine, la société française s’est mise en marche, sentant utile de s’engager sur une voie de pacification des rapports économiques et sociaux de reconstruction du lien social.

Représentant l’un des grands courants de la médiation en France, la "FNCM" est particulièrement sensible au principe de Liberté qui fonde toute démarche de médiation.

Le monde associatif de la médiation est en forte alerte. En effet, des rumeurs semblent accréditer l’idée d’une "médiation obligatoire" imposée aux justiciables. Cette "obligation" de recourir à la médiation ne trouve à l’évidence son origine que dans une vision gestionnaire de la Justice. Cette orientation n’est donc dictée que par un souci budgétaire.

Or, on ne gère pas un outil innovant de pacification sociale.

Chaque étape du processus de médiation repose sur la compréhension, la libre adhésion et l’accès à cette voie moderne de résolution : liberté de le mettre ou non en oeuvre, liberté de le poursuivre ou de l’interrompre, liberté de construire "par soi-même", avec l’aide du médiateur l’accord final mettant fin au différend, liberté de le soumettre ou non au juge pour homologation, etc…

Force de proposition, la FNCM soutient un processus d’information, nécessaire et systématique sur la médiation.

Justice et médiation ne se comparent donc ni ne s’opposent. Leur collaboration s’amplifiera dans la compréhension et l’indépendance.

C’est dans cet esprit, que la FNCM et les centre de médiation qu’elle rassemble sur tout le territoire poursuivent leur combat en faveur du libre droit d’accès à la Justice et à la médiation.

Voir le site de la FNCM

® FNCM-14 octobre 2013

31ème café de la médiation

Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation

 IFOMENE

      

Mardi 8 octobre 2013

De 18h précises à 19h30 – en Salle des Actes

31ème Café de la Médiation

 

 

MEDIATION et JEUNESSE:

état des lieux et nouvelles perspectives

 

avec

 

Monique SASSIER,

Médiatrice de l’Education nationale  et de l’Enseignement supérieur

Auteur de nombreux ouvrages dont Construire la médiation familiale, Ed. Dunod.

 

Ida NAPROUS,

Médiatrice diplômée. Membre de la délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire.

Reportage de M6,  Zone interdite, consacré au harcèlement à l’école mars 2013, et à BFMTV.

 

Jean MIRIMANOFF

Ancien juge au Tribunal civil, co fondateur de GEMME Suisse, médiateur assermenté www.mediationgenève.com

à l’occasion de la sortie de Médiation et Jeunesse, Collection Prévenir, Négocier, Résoudre

sous sa direction scientifique aux éditions Larcier 2013

& Des outils pour la médiation scolaire, librement disponible sur www.gemme.eu !!

 

Laurent GIRAUD

Directeur de France Médiation, pour son programme de formation de

 médiateurs au sein des collèges pour faire face aux violences, en partenariat avec l’IFOMENE

 

Laurence Villeneuve et Stephen Bensimon animeront la réunion

Au cours du débat, des étudiants en médiation, médiateurs à l’ICP apporteront leur témoignage

La médiation institutionnelle

occupe une place stratégique pour restaurer le dialogue et

prévenir ou résoudre des litiges, discriminations, violences  et difficultés relationnelles

entre  élèves,  familles et  personnels de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur.

La « médiation par les pairs »

est un véritable projet éducatif et ouvre une dimension hautement pédagogique :

 une charte de qualité, à la demande des acteurs associatifs, vient d’être adoptée par le ministère.

  Institut Catholique de Paris

21 rue d’Assas, Paris 6ème

 (Entrée : 5€,  gratuite pour les étudiants de l’ICP)

 

Inscriptions préalables à : mediation.ifomene@icp.fr

 www.icp.fr

Extrait d’un mini mémoire de première partie du DU de Médiateur

Dans le programme de la formation de base à la connaissance théorique et pratique de la médiation, un mini mémoire personnel est demandé à l’issue de la formation. Le sujet est librement choisi, tourné vers des perspectives personnelles de réflexion et/ou d’utilisation de la médiation.

Extrait du mini mémoire de Marion Liewig, participante à la session printemps 2009 du DU1 de médiateur, Institut Catholique de Paris, IFOMENE

"Toute innovation passe par trois stades. D’abord elle est ridiculisée, ensuite elle est violemment combattue et finalement elle est considérée comme ayant toujours été évidente !".

Arthur Schopenhauer

Introduction

La consigne de notre responsable pédagogique du diplôme universitaire consistait à rédiger un mémoire d’une dizaine de pages suite à notre première année de formation à la médiation et à la négociation. Les questions des stagiaires abondèrent : "sur quels thèmes ? Dans quel objectif ? Plutôt théorique ou analyse de cas pratiques ?".

Nous étions libres dans le choix de notre démarche, empirique ou théorique, et dans le choix du sujet. Nous pouvions présenter ce que nous avions pensé et ressenti de ces cinquante premières heures de formation, tout comme partir d’une situation conflictuelle concrète pour en dégager quelques réflexions plus théoriques. Plus qu’un mémoire "scolaire", il nous a été demandés d’esquisser nos premières réflexions et impressions quant à cette méthode "alternative" de résolution des conflits : la médiation. Un second mémoire, plus complet celui-ci, sera demandé par la suite pour clôturer la seconde année de cent heures de formation.

Plan du mémoire

1. Qu’est ce que j’ai cherché ?

1.1. Comprendre comment l’homme communique et dans quel dessein.

1.2. Identifier des solutions face à la résistance aux changements des travailleurs sociaux.

1.3. Explorer le conflit.

2. Qu’est ce que j’ai trouvé ?

2.1. Un mode de règlement des conflits alliant bienveillance et méthode.

2.2. La difficulté de ne rester qu’au service du processus de médiation.

2.3 Le plaisir d’être "celui qui ne sait pas".

3. Qu’est ce que je souhaite en faire ?

3.1. Poursuivre l’apprentissage de la gestion des conflits.

3.2. Dépasser mes propres résistances.

3.3. Approfondir les connaissances et les méthodes relatives à la conduite du changement au sein des organisations.

Marion Liewig

Session printemps 2009 du DU1

5ème Fête de la Médiation – 12 juin 2010

 5° FETE DE LA MEDIATION

Samedi 12 Juin 2010, 11h à 19h

 

Dans la vie familiale, professionnelle ou politique

POUR AVOIR LA PAIX, NOUS AVONS BESOIN…DE NOS ENNEMIS !

 Quand le conflit éclate et s’envenime, qui m’apportera la paix ?

Ni un être supérieur et extérieur à ma vie, juge ou thaumaturge,

Ni moi-même, aveuglé par le dépit et hors d’état de convaincre « l’autre »,

Ni le médiateur qui ne détient aucune des clés de notre problème.

Mais alors comment renaître à ma vie personnelle, sociale ou professionnelle ?

La paix ne peut venir que de mon ennemi lui-même.

Tant que je ne me rapprocherai pas de lui, dans l’écoute et le dialogue, le fossé s’élargira,

La médiation – au travers du médiateur – en ouvre le chemin.

… Oui, il n’y a de paix qu’avec son ennemi, et grâce à lui !

 

 

Tel sera le thème des rencontres de la 5eme Fête de la médiation qu’organise l’Institut de formation à la médiation et à la négociation (IFOMENE) de l’Institut Catholique de Paris.

        Conférences et Tables rondes-débat :

 

11h, Pour finir ma guerre: être en paix avec soi-même, H. Cohen-Solal, psychanalyste

12h, Demain… les jeunes et la justice : la voie, la vérité, la vie, J. Morineau, médiatrice

 

…Saynètes, 13h, «Pagnol revisité le temps d’une médiation »

       par les étudiantes du Diplôme d’Etat de Médiateur Familial

 

14h, Stress et souffrance au travail, un juge témoigne, B. Blohorn-Brenneur,      Présidente de Chambre Honoraire et Présidente de GEMME France

15h, Intergénérations, se comprendre, travailler et vivre ensemble, G. Lefebvre  et M. Marandola, médiatrices, et T. de Penfentenyo, responsable de l’association «Ensemble 2 générations».

16h, L’entente au cœur même du désamour, avec D. Lefeuvre, médiateur familial

17h, Du passé au futur: un voyage en médiation, témoignage de J. Salzer,    Maître de conférences universitaire, Ulysse de l’Odyssée de la médiation…

    Soirée de la médiation : à 18h la chorale CANTA LEX, T. Dobrev chef de chœur, qui clôturera la fête de la médiation.

+ Les principaux acteurs du monde de la médiation, les associations et fédérations, français et étrangers, seront présents.

+ Signature d’ouvrages récents et vaste librairie des livres médiation disponibles.

+ Grand public, étudiants, acteurs de la vie sociale et professionnelle, pourront se  renseigner sur les formations à la médiation et leurs applications professionnelles.

La fête de la médiation a accueilli l’an dernier plus de 500 participants autour d’une vingtaine d’associations, de médiateurs, de conférences, tables rondes et auteurs.

 *  *  *

Contact : IFOMENE/ICP

Tél. 01 44 39 52 18 (Claire Moulin ou Laurence Villeneuve)

Mediation.ifomene@icp.fr  / http://www.icp.fr

21 rue d’Assas, Paris 75006, (entrée libre)

11ème Café de la Médiation

L’IFOMENE organise, le mardi 16 février 2010 à 18h en salle B01 à l’Institut Catholique de Paris (6ème), le 11ème café de la médiation sur : "Médiation et droit collaboratif : spécificités et complémentarités.

Rencontre des médiateurs, avocats, magistrats prescripteurs de médiations, associations et centres de médiation avec Charlotte Butruille-Cardew, avocat, Vice-présidente de l’Association des praticiens du droit collaboratif, qui dialoguera avec Stephen Bensimon, dr pédagogique de l’IFOMENE et surtout avec vous.

"Ce que je fais m’apprend ce que je cherche" Pierre Soulages

Pendant que la "déjudiciarisation", c’est-à-dire le moindre recours à des procès s’accentue en France, les acteurs de la vie sociale et économique ainsi que leurs conseils et les juges eux-mêmes s’orientent vers des approches amiables de résolution des conflits ou de facilitation des projets : conciliation, transaction, négociation assistée ou non par des avocats ou d’autres conseils, médiation, e-mediation… droit collaboratif.

Faire coopérer les gens, recréer et retisser du lien, réharmoniser les relations, respecter les personnes, accompagner les changements, redéfinir des finalités permettant des convergences : vous reconnaissez là des préoccupations qui sont les nôtres.

Comme tous les cafés de la médiation de l’Ifomene, nous commencerons à 18h exactes et le débat commencera à 18h40 pour vous permettre de poser toutes vos questions à notre invitée. Des documents vous seront proposés pour compléter votre information.

Renseignements et inscription :

10 ème Café de la Médiation

MARDI 19 JANVIER 2010

18h00 – salle B01 – Institut Catholique de Paris

MEDIATION ET "CONSULTING" ? LE MEDIATEUR CONSULTANT.

Gestion du changement, crises, réorganisation, recadrage global du système relationnel…

Rencontre avec Claude de Doncker, Médiateur systèmique, AME, ARMOR Médiation, formateur IFOMENE.

"Sous un espace nocturne on est à la recherche de quelque lumière et des êtres qui la reflètent" R. Char.

Rencontre et débat sur :  Le médiateur comme consultant original qui n’apporte pas de l’extérieur des conseils et solutions mais fait travailler le système, les structures et les êtres.

Renseignement et inscription : + 33 (0)1 44 39 52 18 ou en laissant un commentaire.